Médiation Animale

Jules le chameau du Camélus

 

On connait toute la difficulté à entrer en contact avec des enfants fragilisés, présentant un handicap (moteur, intellectuel…) ou en difficultés sociales et/ou présentant des difficultés en milieu scolaire.
En avril 2015, Viviane a été formée au titre   » d’intervenant professionnel en médiation animale, maison d’éveil »

Son mémoire a était déposé auprès de l’INSTITUT FRANÇAIS DE ZOOTHÉRAPIE créé en 2003.

Depuis, le Camélus peut vous proposer des séances régulières en médiation animale pour maxi 3 personnes .

Elle a pour but :

– De favoriser les liens naturels et bienfaisants entre l’humain et l’animal,
– D’éveiller des réactions de stimulation, de motivation et de contact affectif visant à maintenir ou améliorer le   potentiel cognitif, physique, psychologique, social ou affectif.

Cette pratique est utilisée à des fins préventives, thérapeutiques ou éducatives

L’animal est source d’affection. Son contact est apaisant. De plus, il peut être un confident d’autant plus efficace qu’il peut voir, entendre sans jamais rien révéler. Il ne parle pas. Il ne juge pas, ni ne renvoie l’individu à ses difficultés. Il apporte un potentiel de stimulation et de motivation à l’être humain. Il permet à la personne de dépasser ses propres limites au-delà de ce qu’elle pourrait atteindre sans sa présence

 

 

La médiation animale est proposée à toute personne de tout âge. Les personnes concernées peuvent être :
– des enfants, adolescents et adultes en situation de handicap (physique, sensoriel ou mental),

– des personnes âgées (dépendantes, atteintes d’Alzheimer ou autres),
– des enfants, adolescents ou adultes présentant des troubles psychologiques ou des troubles du comportement,
– des enfants ou adolescents en difficulté sociale ou présentant des troubles des apprentissages, de l’attention et de la concentration, …

 

 

Les modalités :

– La démarche non imposée du bénéficiaire à participer aux séances de médiation animale est indispensable,
– Une approche personnalisée et évolutive,
– Un travail en étroite collaboration avec la famille et les personnes ayant trait à l’environnement de la personne
– Un contact préalable et un  recueil d’information permettent de fixer des objectifs
– Du matériel pédagogique et éducatif en relation avec les animaux de la ferme pour travailler les objectifs fixés,
– Un dossier par enfant / adulte où figurent des grilles d’observation, le suivi de la personne, etc.
– Un rythme régulier (conseillé une séance par semaine pendant un an).

© 2018: Le Camélus | Awesome Theme by: D5 Creation | Powered by: WordPress